5 tips pour soulager la douleur des contractions

« C’est pas de la douleur mais de l’intensité ».

Ah…. La fameuse phrase à la mode depuis quelques années avec le développement de la naissance physiologique. Mais si tu me suis sur Instagram, tu sais que je pense que c’est tellement plus complexe que cette fameuse phrase. Pour moi, la douleur des contractions est bien plus complexe!

Aujourd’hui, j’avais envie de te partager mes 5 tips essentiels pour soulager la douleur des contractions. Et il se pourrait bien que les premiers te surprennent un peu!

1 – Va à la rencontre de la douleur des contractions mais pas que!

Cela paraît un peu fou comme dit comme ça ou peut-être inhabituel, évasif… Mais pour moi, il est important avant de s’embarquer dans une naissance, de se questionner sur notre rapport à la douleur! Et ce peu importe ton projet de naissance! Nous avons tous un rapport personnel mais aussi sociétal avec la douleur.

Comment je réagis quand je suis face à la douleur? Quelle est mon histoire avec la douleur? Comment dans ma famille réagit-on face à la douleur? Et je ne parle pas forcément que de la douleur des contractions mais de manière globale!

Parce qu’au final, la douleur, c’est un message de notre corps, un message physiologique issu de notre système d’alerte qui vise à préserver notre intégrité, notre santé! Si tu veux te questionner autour de la douleur, tu peux aller écouter mon épisode #1 accouchement rêvé et douleur de mon podcast Maternité Ayurvédique.

2 – Le savoir, c’est le pouvoir!

S’il y a bien une chose dont je suis convaincue c’est bien que le savoir, c’est le pouvoir. Alors, il est question ici de s’informer sur la physiologie de la naissance et de la douleur pour construire et déconstruire. Construire une confiance solide grâce à la connaissance de comment fonctionne la physiologie de la naissance et sa spécificité quant à la douleur des contractions.

Mais aussi déconstruire les croyances héritées des centaines d’années de patriarcat et de croyances durent comme le fameux « tu enfanteras dans la douleur ».

Effectivement, lors de l’accouchement, ton cerveau archaïque va gérer de façon automatique une danse hormonale particulière. Il va y avoir dans un premier temps, un pic d’ocytocine qui va engendrer les contractions utérines intenses pour dans un premier temps ouvrir ton col utérin puis expulser ton bébé. Et entre ces fameuses contractions qui peuvent être douloureuses, tu as le fameux « cadeau » qu’est le pic d’endorphines, une hormone naturelle morphinique qui va venir te soulager et te plonger dans un état de conscience modifié. Mais nous avons un héritage sympathique aka nos croyances limitantes, issues de la société mais aussi de nos lignées, des traumas, etc. Alors, c’est pour cela aussi que j’inclus dans ce fameux savoir, la déconstruction de nos croyances limitantes!

Et une notion importante aussi que tu dois savoir, chaque être humain sur Terre est unique et exprime la physiologie humaine avec son unicité! Tu es unique et même si tu connais bien la physiologie de la naissance, reste ouverte (ahah tu me vois venir? le col ouvert…) à toutes les variances! Ce que tu peux lire autour de la naissance ne vaut pas ta propre expérience!

3 – Respire!

Un des piliers de santé de l’Ayurvéda, c’est la respiration! Ben oui, sans respiration, pas de vie! C’est la première source de prana, énergie vitale indispensable! Et en plus, c’est gratuit! S’il y a bien un outil facile, gratuit, disponible à chaque instant, c’est bien la respiration. Puis tu sais, je peux t’assurer qu’en tant qu’infirmière, la respiration est un réflexe d’accompagnement quant aux prodigues des soins invasives!

La respiration est un élément important qui permet de diminuer le stress et l’anxiété. Pendant la grossesse et au moment de l’accouchement, une respiration lente et profonde :

  • Procure une meilleure oxygénation à la mère et au bébé;
  • Favorise la détente physique et mentale;
  • Accroît la concentration de la mère et l’aide à contrôler ses pensées.

Tu peux aussi solliciter le soutien de ton/ta partenaire :

Garder une respiration régulière et se relaxer à chaque expiration peuvent s’avérer très difficile pendant une contraction douloureuse ou quand vous êtes fatiguée et l’accouchement est long. C’est à ce moment que le soutien de ton/ta partenaire d’accouchement est essentiel. Il peut t’aider à bien respirer en imitant les gestes à faire à tes côtés.

L’allongement du haut du corps permet une bonne respiration et favorise l’alignement du bébé dans le bassin, et ce tout au long du travail et de l’accouchement.

Essaie d’avoir un contact visuel avec ton/ta partenaire, iel peut te tenir la main ou mettre son bras autour de tes épaules. Tu pourras alors suivre le rythme de sa respiration au fur et à mesure qu’iel inspire par le nez et expire lentement par la bouche. Entraînez-vous ensemble pendant la grossesse.

Au début, vous pourriez vous sentir tous les deux un peu déstabilisés. Toutefois, la respiration en duo peut vraiment faire la différence pendant le processus d’accouchement.

4 – Laisse-toi toucher!

L’endorphine endogène est une morphine naturelle secrétée par le CORPS pour se protéger de la douleur. C’est la cadeau entre chacune des contractions comme je te le disais plus!

Pour favoriser la production des endorphines lors de l’accouchement, un certain abandon est nécessaire. Créer une bulle d’intimité que ton/ta partenaire pourra protéger (éclairage tamisé, chuchotements, musique,etc.); être à l’aise d’émettre des sons; laisser aller à ton instinct et avoir confiance que ton corps sait comment accoucher; laisser aux autres le soin de compter la fréquence des contractions, les heures, les centimètres de dilatation, etc. En bref éteindre le néocortex.

Cela peut passer par le toucher sécurisant & aimant. Le toucher vient stimuler le système nerveux et invite le cerveau à traiter une nouvelle information et donc distraire l’information des contractions. N’est-ce pas un réflexe envers nos enfants dès qu’ils se font mal? Un bisou, un toucher magique. Spoiler alert, c’est pareil pour toi!

De plus, nous sommes faits de vides (un atome c’est 99% de vide) et donc de vibrations. Nous avons tous en nous du magnétisme. Le toucher par des personnes que l’on aime, bienveillante et sécurisante va nous faire bénéficier de leurs belles ondes! 

Evidemment que si c’est ok pour toi et que tu en ressens le besoin!

5 – Plonge dans les eaux!

Tout comme la respiration est pour nous être humain, notre indispensable de vie, l’eau est la source de Vie sur notre Terre. L’eau nous porte, nous berce, nous lave, et nous compose à près de 70%! Elle soulage la douleur des contractions!

immersion dans l’eau :

L’immersion dans l’eau pendant le travail actif favorise la relaxation, améliore l’efficacité du travail et favorise la naissance physiologique. De plus, la chaleur de l’eau permet de faciliter la circulation sanguine de l’utérus et aide à détendre les muscles. Idéalement, votre ventre doit être complètement immergé dans l’eau. L’effet d’apesanteur que procure le bain permet une plus grande mobilité et aide bébé à mieux se positionner.

douche & ballon :

Une équipe de chercheurs brésiliens a mené une étude sur 128 femmes en travail pour mesurer l’efficacité d’une douche ou d’un bain et des exercices sur le ballon de grossesse pour faciliter la naissance de leur bébé. Leurs résultats publiés en 2018 montrent que l’eau et la mobilisation du bassin sur un ballon facilitent la descente du bébé et soulagent la douleur des contractions.

Contractions et douleur : conclusion :

Et toi? Quelle est ton rapport avec la douleur? Quel est pour toi ton meilleur tips pour soulager la douleur des contractions? Partage ton expérience avec la communauté des mamans dans les commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + onze =

Panier
Retour en haut